Entorse et ostéopathie Paris 17

Hortense de Witt ostéopathe (D.O.) vous reçoit à Paris dans le 17ème arrondissement entre le pont de l'Alma et les Champs Elysées. Le cabinet, situé non loin de Paris 9e et des villes de Levallois-Perret et Neuilly-sur-Seine, est accessible par les stations de métro : Alma Marceau, George V, Franklin Roosevelt.

Votre ostéopathe est titulaire d'un D.U. de soins d'urgence en milieu sportif.

Qu'est ce qu'une entorse ?

Une entorse est un étirement ou une déchirure d'un ou de plusieurs ligaments d'une articulation par une mobilisation excessive d'une articulation. L'articulation la plus touchée est l'articulation de la cheville. Les autres articulations, comme les genoux, les coudes et les poignets, sont sujets aux étirements ligamentaires. Ce type d'entorse arrive surtout chez les sportifs.

La douleur, l'enflure et la difficulté à bouger l'articulation sont les principaux symptômes de l'entorse.

Il faut savoir que c'est une des pathologies traumatiques les plus fréquentes chez le coureur, et elles sont vraisemblablement les moins bien soignées.

Une entorse ou foulure est un traumatisme des ligaments occasionné par une mobilisation excessive d'une articulation. Le ligament est une bande de tissu fibreux très résistante qui unit les os entre eux et joue donc un rôle important dans la stabilité de l'articulation. Lors d'une entorse, le ligament est en général étiré ou distendu, mais il peut être également déchiré (entorse grave ou déchirure), avec des complications liées à des arrachements osseux

Il existe 3 stades d'une entorse (de la moins grave à la plus grave) et l'ostéopathe devra éliminer par l'examen clinique le stade 3 et ainsi référer son patient pour des examens complémentaires (IRM, radios). L'ostéopathe agit donc immédiatement sur les stades 1 et 2 grâce à différentes techniques.

À long terme, les entorses à répétition peuvent causer de l'arthrose, une maladie caractérisée par la dégradation du cartilage, le tissu qui recouvre l'extrémité des os de toutes les articulations mobiles.

Pourquoi consulter une ostéopathe en cas d'entorse ?

On peut considérer l'ostéopathie comme un traitement complémentaire de la prise en charge de base de cicatrisation et de travail musculaire proprioceptif : « C'est la perception des sensations issues du corp qui renseignent sur l'attitude, les mouvements, l'équilibre. »

L'ostéopathie ne peut pas remplacer la kinésithérapie.

Consulter votre ostéopathe en cas d'entorse présente de nombreux avantages :

  • Eliminer les tensions des tissus lésés de part et d'autre de l'articulation (phénomène de défense des tissus lors du traumatisme).
  • Traiter les blocages de compensation du pied, de la jambe, du genou et/ou du bassin et éviter ainsi que cela n'entraine à long terme - par adaptation du corps - d'autres douleurs (douleurs du bas du dos ou du genou).
  • Chercher les causes mécaniques qui ont provoqué l'instabilité à l'origine de l'entorse.
  • Eviter que cela ne se reproduise dans l'avenir (rôle de l'ostéopathie préventive) ; on parle alors d'entorses à répétition.

Votre ostéopathe emploiera des techniques manuelles douces et appropriées au type de douleur et de patient. Le but principal est de retrouver une mobilité de l'espace articulaire (tendons, ligaments, muscles.). Il décidera du nombre de séances nécessaires en fonction de la récupération du patient.

Bien évidemment, cette pratique se fera en complément de la kinésithérapie (rééducation et proprioception), afin d'accélérer la guérison et la reprise du sport.

En effet : lors d'une entorse de la cheville, l'étirement ou la lésion ligamentaire ayant provoqué un court-circuit, le message ne sera plus " décodé " correctement et les possibilités de se refaire une nouvelle entorse persisteront tant que le circuit ne sera pas rétabli.

En ce qui concerne la reprise de votre activité sportive (après rééducation bien sûr et sur les conseils de votre kiné!), assurez vous de vous échauffer correctement (étirement du pied et de la cheville avant et après le sport). Vous pourrez mettre une pommade à effet froid sur la zone et surtout continuer à la maison ou sur le terrain les exercices de proprioception.

Que faire en cas d'entorse ?

Tout d'abord, dans l'urgence :

1. Arrêter immédiatement l'activité en cours.

2. Contrer la réaction inflammatoire. Pour cela, plonger son pied dans une bassine d'eau avec des glaçons (environ 20 minutes, si la douleur est trop forte retirez votre pied et replongez le quelques minutes plus tard). Vous pouvez renouveler le processus plusieurs fois dans la journée.

3. Eviter toute nouvelle distension, aggravation en faisant un strapping de contention.

4. Eviter tout traitement anti inflammatoire les trois premiers jours. Eviter le chaud sur la zone. Eviter tout traitement anticoagulant.

5. Dormir le pied légèrement surélevé mais attention à ne pas rester toute la journée allongé ! Mobiliser au maximum son membre permettra à l'oedème de se résorber plus facilement et permettra ainsi une meilleure cicatrisation.

Vous pouvez appliquer de l'argile verte sur toute la zone et la recouvrir d'un film cellophane. Laissez le « pansement » d'argile toute la nuit puis retirez le matin.

Rappel :

La radiographie explore les tissus osseux et non les ligaments. Il n'est donc pas nécessaire d'effectuer des radiographies dans l'urgence. Les examens complémentaires ne se prescrivent qu'une fois le diagnostic pro posé.

Au mieux si un doute persiste quand à la nécessité d'une intervention chirurgicale, l'imagerie par échographie (attendre que l'oedème soit résorbé) ou par IRM est plus indiquée.

Contact

Règles d'or

Tarifs

t