Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les étirements pour lutter contre le froid

Les étirements pour lutter contre le froid

Le 20 janvier 2016
Les étirements pour lutter contre le froid
Vous avez certainement remarqué que le temps s’est refroidi ces derniers jours. Vous avez fait place aux gros manteaux, aux écharpes et aux bonnets. Bien se couvrir c’est une chose, éviter d’avoir mal c’en est une autre !



Il fait froid!

Vous avez certainement remarqué que le temps s’est refroidi ces derniers jours. Vous avez fait place aux gros manteaux, aux écharpes et aux bonnets.

Mais lorsque vous marchez vous vous refermez sur vous même : vous rentrez la tête entre les épaules, vous penchez la tête en avant afin d’éviter tout courant d’air. Certes l’air ne passe plus… mais vous vous crispez et cela va finir par créer des tensions au niveau de votre cou. Cela peut aussi provoquer un mal de tête, chose dont souffre plus de 78% de la population.  

Et il suffit que vous travailliez devant un ordinateur toute la journée pour que ces tensions s’accentuent et se transforment en douleur !

Bien se couvrir c’est une chose, éviter d’avoir mal c’en est une autre ! 

Pour ne pas finir recroquevillé sur vous même à la fin de la journée et diminuer vos tensions, pensez aux ETIREMENTS ! On a trop souvent tendance à les oublier mais les étirements sont fondamentaux pour votre corps. (Je ne parle pas ici des étirements après un effort sportif). 

A l’image des animaux, l’homme s’étire pour décrisper son corps et évacuer les tensions. Un geste simple et relaxant ! Pourtant, peu d’entre nous s’y adonnent au quotidien. En fait, c’est une habitude à prendre. Les étirements aident à évacuer les tensions musculaires ou articulaires avant qu’elles ne s’installent durablement .

 

C’est un réflexe parfait pour redémarrer la « machine »

À n’importe quel moment de la journée, s’étirer réveille ou « dérouille » le corps en douceur. Et pas besoin d’y ajouter une séance de stretching : quelques minutes suffisent pour se détendre ! « Au saut du lit ou en journée, lorsqu’on s’étire de tout son corps, les muscles postérieurs (à l’arrière du corps) se contractent, tandis que les muscles antérieurs (à l’avant) s’allongent. Par cette contraction-décontraction, l’organisme se remet en marche. On active ainsi le système neuro-végétatif, en particulier le sympathique, qui met le corps en alerte et le prépare à l’action.

Après une nuit de sommeil, les muscles sont refroidis et engourdis. S’étirer aide alors à se redresser et à lutter contre l’effet de pesenteur.

 

Le corps devient plus fort face aux assauts du stress

Un corps que l’on étire souvent se délie et se déploie avec fluidité. Il est aussi plus armé pour faire face au stress et ce pour une raison simple : chaque mouvement sollicite en même temps deux muscles antagonistes, c’est-à-dire opposés : l’un se contracte tandis que l’autre se détend. Mais quand on est stressé, les deux se crispent, ce qui bloque la mobilité articulaire et occasionne des douleurs.

  

Une bonne hydratation

Buvez beaucoup d’eau. Environ 2.5 litres d’eau par jour. L’eau intervient dans le transport des nutriments des cellules vers les muscles. Si vous êtes déshydratés, les muscles ne sont pas très bien nourris et commencent à se crisper causant une tension au niveau du cou.


Couvrez vous bien quand vous êtes à l'intérieur, protégez le torse du froid

Lorsque vous rentrez à l'intérieur après avoir passé du temps dehors par un temps froid. 

Porter un gilet ou un vêtement retenant la chaleur peut aider le corps à combattre le froid. "Lorsque les membres sont plus exposés à des températures froides que le torse, les vaisseaux sanguins des bras et des jambes se contractent. Le sang se rend alors directement dans le torse", explique Eddie Chaloner, chirurgien vasculaire. Bien protéger l'estomac, en l'enveloppant correctement, comme les Japonais, aide à maintenir la température interne afin de ne pas perdre de chaleur.



Allez voir mon article sur les étirements. Vous y trouverez des étirements pour le cou ainsi que pour le reste du corps.

t